Bootcamp en Cybersécurité : pourquoi s’y former ?

Bootcamp en Cybersécurité

Publié le : 23 février 20227 mins de lecture

La demande de profils qualifiés en cybersécurité est en plein essor. Pour répondre à cette demande, il existe des formations de type bootcamp, ou plus précisément des bootcamps de cybersécurité, qui permettent aux personnes qualifiées d’intégrer le marché du travail en quelques mois.

Mais, qu’est-ce que c’est un bootcamp en cybersécurité ? Pourquoi cela devrait-il vous intéresser ? Les bootcamps en cybersécurité permettent aux personnes ayant peu ou pas de connaissances dans le domaine de la cybersécurité et du piratage éthique d’entrer sur le marché professionnel en quelques mois avec un profil junior prêt à être embauché.

Qu’est-ce que la cybersécurité ?

Avant de découvrir un bootcamp en cybersécurité, il est plus logique de découvrir en premier ce qu’est la cybersécurité. Ce domaine de la sécurité des technologies de l’information est lié à l’informatique et à la télématique qui se concentre sur la protection des infrastructures informatiques et de tout ce qui s’y rapporte, notamment les informations contenues dans les ordinateurs ou circulant sur les réseaux informatiques. La cybersécurité comprend les logiciels (bases de données, métadonnées, fichiers), le matériel, les réseaux informatiques et tous les risques éventuels liés à la diffusion d’informations confidentielles.

Quels profils professionnels existent dans la cybersécurité ?

Comme dans le monde du sport ou dans presque tous les domaines, attaquer n’est pas la même chose que défendre. C’est pour cette raison qu’on peut trouver trois profils très différents dans la cybersécurité et qui sont divisés en « équipes » ou « Team » : Blue Team (équipe bleue), Red Team (équipe rouge) et Purple Team (équipe violette).

Qu’est-ce qu’une Red Team ?

C’est l’équipe offensive. En bref, on pourrait dire que c’est la partie qui englobe le hacking éthique et la recherche de vulnérabilités. C’est l’opposé de l’équipe bleue.

Les Red Teams tentent d’imiter les attaquants potentiels en utilisant des outils similaires et en exploitant les vulnérabilités des systèmes de sécurité avec différentes applications (exploits), techniques de pivotement (saut entre différentes machines) et cibles au sein d’une organisation.

L’idée est que l’équipe rouge tente de découvrir les scénarios de menace possibles auxquels une organisation peut être confrontée et, de cette façon, donne également à l’équipe bleue la possibilité de se défendre dans un espace contrôlé et dans un but constructif.

La Red Team est souvent associée aux équipes de pentesting. Malgré leurs points communs, elles ont des fonctions différentes. Les pentesters effectuent des tests dans le but de créer des rapports qui révèlent les vulnérabilités de l’organisation par un processus d’intrusion utilisant des techniques de pivotement, d’ingénierie sociale et d’autres tests de piratage. Aujourd’hui, les tâches de pentesting peuvent même être incluses dans celles d’une équipe rouge.

Qu’est-ce qu’une Blue Team ?

L’équipe bleue est chargée de protéger activement l’organisation. Il s’agit d’une cybersécurité défensive. On pourrait donc dire que la Blue Team et la Red Team s’opposent pour tirer le meilleur parti de la cybersécurité.

Parmi leurs principales fonctions, ils exercent une surveillance constante, analysent les modèles et les comportements qui peuvent sortir de l’ordinaire dans les systèmes et les applications. Ils travaillent également en permanence à l’amélioration de la sécurité, au suivi des incidents de cybersécurité, à l’examen des systèmes et des applications pour trouver d’éventuelles failles ou vulnérabilités. Bien sûr, ils vérifient l’efficacité des mesures de sécurité des entreprises.

En outre, ils effectuent des tâches d’analyse forensique et répondent aux incidents de sécurité informatique.

En bref, l’objectif principal de l’équipe bleue est de procéder à une évaluation constante des menaces et d’élaborer des plans d’action pour contribuer à réduire les risques. Elle doit faire preuve de créativité et rechercher constamment de nouvelles approches et améliorations pour garantir que la sécurité numérique de l’organisation est aussi sûre que possible.

Qu’étudie-t-on durant un bootcamp en cybersécurité ?

L’objectif d’un bootcamp en cybersécurité est de commencer dans un contexte général où les étudiants comprennent ce que sont la cybersécurité et la cyberintelligence, puis développent les compétences de l’équipe rouge en apprenant comment attaquer une entreprise et comment auditer. Ensuite, ils atterrissent sur la partie de l’équipe bleue et découvrent comment défendre une entreprise. Enfin, ils développent leur compétence en analyse forensique.

En d’autres termes, le bootcamp crée un profil junior qui peut pivoter des deux côtés, c’est-à-dire se mettre en défense et en attaque.

Pourquoi suivre un bootcamp en cybersécurité ?

Compte tenu de tout ce qui précède, nous pouvons souligner les points suivants :

  • L’essor de la numérisation a entraîné un boom des piratages informatiques et donc des besoins en cybersécurité, augmentant la demande de ces profils de 25 % dans le monde.

  • Les entreprises ont accru leur présence dans le Cloud et doivent investir et consacrer des ressources pour renforcer leurs infrastructures en ligne.

  • Un bootcamp intensif en cybersécurité prépare les futurs experts en quelques mois pour pouvoir rejoindre un profil offensif, défensif ou mixte.

  • Les postes dans la cybersécurité sont hautement évolutifs grâce à l’expérience professionnelle qui permet une progression rapide de la carrière dans ce secteur.

Plan du site